Le 16 mai 2018, la fédération Grandir sans cancer, regroupant associations et personnels médicaux, était reçue à l’assemblée nationale pour tenter de convaincre le gouvernement de créer un fonds d’investissement dédié aux cancers pédiatriques. Quatre mois plus tard, rien n’avance, les grandes victimes restant les mêmes : les enfants. Pour récolter cet argent inexistant qui permet de développer la recherche et d’égayer le quotidien des malades, l’association Le rêve de Marie DREAM revient le 9 septembre avec sa randonnée pédestre.
 
 
2500 enfants touchés par un cancer pédiatrique chaque année en France. 250 000 nouveaux cas par an dans le monde. 500 en meurent en France, faute de traitement adapté, eux qui sont contraints de subir les traitements des adultes, pour des maladies et des organismes différents.
Mais cela, ça n’arrive qu’aux autres.
 
Jusqu’au jour où, faute de n’avoir rien fait pendant des années, la situation se dégrade encore et toujours plus. Jusqu’au jour où le mot « avenir » ne se conjuguera plus qu’au passé, les jeunes étant déjà condamnés. Jusqu’au jour où les autres, ce sont vos enfants.
 
Faut-il, dès lors, attendre que le cancer touche un proche, un enfant, une nièce, un petit cousin pour se rendre compte que rien n’est fait en faveur des enfants malades ? Amélie de Montchalin, députée de l’Essonne, coordinatrice pour la commission des finances, a résumé le paradoxe lors du colloque sur les cancers et les maladies incurables de l’enfant.
Cliquez ici pour voir la suite....
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Mon rêve c'est que chaque enfant,
chaque adolescent puisse guérir
car leur désir, c'est de grandir et de sourire à l'à-venir.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le Rêve de Marie Dream est une association loi 1901 déclarée sous le numéro : W712005243 - GAROPIN Didier, 11 rue des lauriers, 71640 GIVRY
Quomodo est heureux de soutenir le Rêve de Marie Dream.
Création et gestion site web S&D COULON